Tamazight

Portail sur Tamazight
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 1406
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 34

MessageSujet: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Dim 27 Sep - 3:02

Cela fait des siècles que certains Imazighen sont musulmans et pour le Rif depuis 760 et le royaume de Nakur. Mais les Amazighs ont toujours pratiqué un ISLAM AMAZIGH bien particulier qui a combiné leur ancienne croyance tout en adoptant certain canon de la nouvelle religion. Par ailleurs, cette conversion se faisait plus par calcul politique que par une quelconque sympathie pour cette religion. Sans avoir recours d'ailleurs à des livres d'anthropologie, tout à chacun peut le constater dans son entourage toutes ces pratiques qui n'ont rien avoir avec l'orthodoxie islamique.

Comme l'ont constaté bon nombre d'anthropologue les Amazighs pratiquaient un islam "superficiel" et leur vie quotidienne étaient régie en grande partie par le droit coutumier qui était sous la responsabilité exécutif d'un Amghar élu démocratiquement entouré d'une assemblée qui était une sorte de collège judiciaire. Quand l'espagne colonise le Rif, elle va démanteler d'une part cette organisation politique démocratique pour mettre en place le système du makhzen de caid et de cheikh, au passage en Tamazight du Rif le titre de cheikh est réservé aux Imdyazen (ex : cheikh moh'and). Mais elle va aussi mettre de coté le droit coutumier Amazigh et instaurer la loi islamique qui vont régir la vie publique des Rifains.

Donc c'est sous l'occupation espagnol que le droit coutumier Amazigh va disparaitre définitivement, ainsi elle va contribuer à une islamisation des mœurs de la société. Mais cette islamisation va s'associer à une arabisation car maintenant tout démarche administratif se fait en arabe même auprès des responsables espagnols. Donc les Rifains qui était dans leur quasi totalité unilingue se retrouve obligé de devoir s'exprimer en arabe. L'instauration de cette arabisation va aussi être l'occasion, comme le rappel l'auteur de l'étude, d'arnaques, de fraudes dont sont victimes les citoyens Rifains qui ne maitrisent pas l'arabe et se font ainsi duper par les agents espagno-marocains. Et cette situation perdure encore jusqu'à nos jours !

Voici une étude en Castillan qui met clairement en évidence le rôle qu'a joué l'Espagne dans l'islamisation et l'arabisation du Rif. Pendant son protectorat l'Espagne va établir dans le Rif avec le maroc une justice basée sur la charia. Il vont mettre en place des tribunaux qu'ils nomment "Hispano-Khalifianos", le makhzen va cogérer avec les espagnols la vie publique des Amazighs du Rif et mettre un terme définitif à la loi démocratique et laïque des Rifains, issue de leur République.

LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)

Extrait :

En el caso específico de las zonas rurales, a diferencia de la zona francesa, la administración española se abstuvo de aplicar un estatuto especial para la justicia bereber, como el discutido decreto de 1930 que dividía Marruecos en zonas de jurisdicción islámica y zonas de jurisdicción bereber. Cordero Torres señalaba que conforme al Reglamento de 12 de febrero de 1935 podían «aplicarse por los Tribunales del Caíd las normas consuetudinarias de la región, y con ello las prácticas bereberes de procedimiento o regla jurídica». Sin embargo, en la práctica, la administración española de asuntos indígenas promocionó la instalación de un sistema jurídico islámico basado en cadíes y en su aplicación de la sharî'a, que excluía el uso de los códigos locales. [...] Según Blanco, los funcionarios del majzan, como el caíd y el juez, neutralizaban el carácter democrático de la asamblea y la desposeían de sus funciones económicas y políticas. La crítica de Blanco, no publicada, era más clara, si cabe, en el dominio de la justicia, afirmando que «de parte de la administración española en Marruecos es ridículo no haber protegido al Rif de la contaminación de la Sharia». La berberofilia de Blanco estaba inspirada en gran parte por la obra del etnólogo francés Robert Montagne. Desde este punto de vista, Blanco atribuía la arabización de los rifeños a la ignorancia española del derecho consuetudinario.


L'arabisation va aussi se faire au travers de l'enseignement, je publierais bientôt une étude portant sur ce sujet.


Dernière édition par Admin le Ven 4 Oct - 3:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tamazight.forumactif.com
lalanobla



Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Dim 3 Jan - 2:30

salam alikoum
le rif a toujours etait musulman comment ose til dire que c'etait une democratie laique , sa n'existe pas chez nous , amazigh musulman oui mais laique c pas vrai !!!, je crois que celui qui a ecrit cette article melange lhistoire de la kabilie avec celle du rif
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rifino.ueuo.com/
Admin
Admin


Messages : 1406
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 34

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Dim 3 Jan - 3:13

Celui qui a écrit cet article c'est moi.

Que les Rifains soit dans leur grande majorité de confession musulmane depuis le moyen age c'est un fait, mais leur religiosité comportait aussi des croyances disons païenne tel que la coutume de "taslit unzar" et bien d'autre encore.


Ensuite, la société était laïque car elle n'appliquait pas la loi islamique (chari3a), elle avait un corpus de loi bien elle, issue de la société civile. Ces lois Amazighs régissaient la vie quotidienne des Amazighs jusqu'à la colonisation maroco-espagnol. De plus, ceux qui dirigeaient le Rif étaient des non religieux, les religieux (imam) n'avaient aucune autorité , c'était de simple employé.


Enfin ta comparaison avec la kabylie est très déplacé, et le ton que tu emploies à leur encontre montre que tu as une certaine animosité envers ce peuple frère, sinon sache que la kabylie est et était beaucoup plus religieuse que le Rif. La kabylie a toujours été un centre d'apprentissage de la religion les zawiyas fleurissaient, alors qu'au Rif cela n'a jamais été le cas, les Rifains qui voulaient étudier l'islam devaient aller chez les jbalas.


Rebienvenue dans ce site lalabona ;-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tamazight.forumactif.com
lalanobla



Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Dim 3 Jan - 3:50

primira:non rien a voir avec se que tu croit mon frere jai juste etait en colere que tu es dis que le peuple rifain etait laique, moi je regarde les fait reelle pas les on dit ,
secondo: je nai pas danimosité envers les kabile mais les video que certain kabile diffuse et qui montre qu'ils ont de la haine envers lislam , les rifains non jamais insultait lislam , donc voila

tretio: tu parle de coutume paienne , deja moi jai jamai eu de coutume de tasrith n wanzar ni mes parent et encore moin mes grand parent et personne dautre de ma tribu et pourtant je sui bel et bien tamazight zi arrif , je nai jamais feter aucune autre fete que celle des immssermen ss mazight narrif

quatro :des culture paienne ou traditionnelle , ils en existe dan tou les pays musulman i compris en arabie (terre sainte de lislam ) c'est pas pour autant qu'ils sont traiter de kouffar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rifino.ueuo.com/
lalanobla



Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Lun 4 Jan - 11:24

.................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rifino.ueuo.com/
Admin
Admin


Messages : 1406
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 34

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Sam 9 Jan - 2:37

Ton problème est que tu as une vision complètement déformée de la réalité des choses, cela est dû d'une part à une méconnaissance général sur la civilisation Amazigh récente ou passée, et d'autre part tu fais partie d'une génération de la diaspora qui a été embrigadée dans l'idéologie arabo-islamique, cette idéologie est manipulé par les impérialistes occidentaux. D'ailleurs c'est ce que montre l'étude que j'ai mise, ou clairement on voit que cette idéologie fut imposée lors de la colonisation européenne, et depuis cette époque bon nombre de Rifains sont aliénés à cette idéologie!

Je suis sûr à 100 pour 100 que ta mère pratiquée la cérémonie de taslit unzar, qu'elle allait voir les saints, qu'elle croyait au superstition... Interroges les et tu verras. Des Rifains qui insultent l'islam, il y en a des centaines pour ta gouverne, les athées s'est pas ce qui manque au Rif! Et encore une fois arrête de diffamer sur les Amazighs de kabylie et de faire des généralisations!

Enfin tu sembles te méprendre sur la signification de mot laïque, tu devrais te renseigner sur le sens de ce terme : http://fr.wikipedia.org/wiki/La%C3%AFcit%C3%A9
L'état laïque s'oppose à la théocratie, et heureusement que le Rif était géré ainsi sinon la pédophilie y aurait été autorisée!

Voila utcma j'espère que tu feras l'effort de plus t'intéresser à notre civilisation mais aussi sur la vie actuelle du Rif et pas avoir une vison fantasmé de notre société. Plus tu creuseras à la recherche de tes racines et plus tu te libèreras cet idéologie et de cet impérialisme arabo-islamique.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tamazight.forumactif.com
lalanobla



Messages : 14
Date d'inscription : 02/01/2010

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Sam 9 Jan - 2:59

srem khek a ouma

je tien a te dire que ma mere ne connais pas du tout taslit n wanza , elle ne visite pas les saint (moi par contre oui ji sui deja aller) et elle ne croit pas au supertition (par contre moi oui, a coze des supertition francaise du genre pa passer sou lechelle , pa croisé un chat noir)lol

en ce qui concerne tasslite la seul chose que moi je caonnai c kan gt gamine je mamusait avec des morceau de roseau avec faire une poupée et je labillé comme une taslith mais ct juste pour jouer ,jamais personne dan la famille na de rite de tessrith n wanzar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rifino.ueuo.com/
Admin
Admin


Messages : 1406
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 34

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Sam 9 Jan - 3:37

Azul xem,

bah voila, si toi tu le faisais alors ta mère le faisait aussi dans son enfance, toute les petites filles du Rif et d'autre régions Amazigh le faisaient, franchement il n'y aucun doute la dessus.

Si tu lui demandes si elle connait tasrit unzar, elle te répondra oui, elle te dira qu'elle prenait la planche en bois avec lequel on fait le pain, sur lequel elle mettait des bouts de chiffon, et qu'en suite elle allait de maisons en maisons, tout en chantonnant des vers pour demander la pluie.

Je ne vois aucune honte, c'est notre culture, il faut le faire découvrir et le réapprendre, il y a encore comme ça énormément de traditions qui ont disparu avec l'occidentalisation et l'islamisation du Rif ces dernières années.

C'est à toi de faire la démarche de questionner les anciens, tu verras que ce que tu croyais, était biaisée par justement toute cette strate d'idéologie occidentalo-orientale qui nous a été imposée à la fin de l'indépendance du Rif.

Bon courage dans ce cheminement identitaire vers les véritables sources de la pensée et la culture Amazigh :-)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tamazight.forumactif.com
Tazouragt



Messages : 94
Date d'inscription : 14/11/2009

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Lun 15 Mar - 10:47

Admin a écrit:
les Rifains qui voulaient étudier l'islam devaient aller chez les jbalas.

Les jbalas ne savent déjà pas parler l'arabe ce n'est pas chez eux que les rifains sont parti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
rifublik



Messages : 79
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Mer 29 Sep - 8:53

Admin a écrit:
Cela fait des siècles que CERTAIN Imazighen sont musulmans et pour le Rif depuis 760 et le royaume de Nkur. Mais les Amazighs ont toujours pratiqué un ISLAM AMAZIGH bien particulier qui a combiné leur ancienne croyance et ont adopté certain canon de la nouvelle religion. Par ailleurs, cette conversion se faisait plus par calcul politique que par une quelconque sympathie pour cette religion. Sans avoir recours d'ailleurs au livre d'anthropologie, tout à chacun peut le constater dans son entourage ces pratiques qui n'ont rien avoir avec l'orthodoxie islamique.

Comme l'ont constaté bon nombre d'anthropologue les Amazighs pratiquaient un islam "superficiel" et leur vie quotidienne étaient régie en grande partie par le droit coutumier qui était sous la responsabilité exécutif d'un Amghar élu démocratiquement entouré d'une assemblée qui était une sorte de collège judiciaire. Quand l'espagne colonise le Rif, elle va démanteler d'une part cette organisation politique démocratique pour mettre en place le système du makhzen de caid et de cheikh, au passage en Tamazight du Rif le titre de cheikh est réservé on Imdyazen (ex : cheikh moh'and). Mais elle va aussi mettre de coté le droit coutumier Amazigh et instaurer la loi islamique qui vont régir la vie publique des Rifains.

Donc c'est sous l'occupation espagnol que le droit coutumier Amazigh va disparaitre définitivement ainsi elle va contribuer à une islamisation des mœurs de la société. Mais cette islamisation va s'associer à une arabisation car maintenant tout démarche administratif se fait en arabe même auprès des responsables espagnols. Donc les Rifains qui était dans leur quasi totalité unilingue se retrouve obligé de devoir s'exprimer en arabe. L'instauration de cette arabisation va aussi être l'occasion, comme le rappel l'auteur de l'étude, d'arnaque, de fraude auprès des citoyens Rifains qui ne maitrise pas l'arabe et se font ainsi duper par les agents espagno-marocains. Et cette situation perdure encore jusqu'à nos jours !

Voici une étude en castillan qui met clairement en évidence le rôle qu'a joué l'espagne dans l'islamisation et l'arabistion du Rif. Ou pendant son protectorat celui ci va établir dans le Rif avec le maroc une justice basée sur la charia. Il vont mettre en place des tribunaux qu'ils nomment "Hispano-Khalifianos", le makhzen va cogérer avec les espagnols la vie publique des Amazighs du Rif et mettre un terme définitif à la loi démocratique et laïque des Rifains, issue de leur République.

http://hispania.revistas.csic.es/index.php/hispania/article/view/56/56

Extrait :

En el caso específico de las zonas rurales, a diferencia de la zona francesa, la administración española se abstuvo de aplicar un estatuto especial para la justicia bereber, como el discutido decreto de 1930 que dividía Marruecos en zonas de jurisdicción islámica y zonas de jurisdicción bereber. Cordero Torres señalaba que conforme al Reglamento de 12 de febrero de 1935 podían «aplicarse por los Tribunales del Caíd las normas consuetudinarias de la región, y con ello las prácticas bereberes de procedimiento o regla jurídica». Sin embargo, en la práctica, la administración española de asuntos indígenas promocionó la instalación de un sistema jurídico islámico basado en cadíes y en su aplicación de la sharî'a, que excluía el uso de los códigos locales. [...] Según Blanco, los funcionarios del majzan, como el caíd y el juez, neutralizaban el carácter democrático de la asamblea y la desposeían de sus funciones económicas y políticas. La crítica de Blanco, no publicada, era más clara, si cabe, en el dominio de la justicia, afirmando que «de parte de la administración española en Marruecos es ridículo no haber protegido al Rif de la contaminación de la Sharia». La berberofilia de Blanco estaba inspirada en gran parte por la obra del etnólogo francés Robert Montagne. Desde este punto de vista, Blanco atribuía la arabización de los rifeños a la ignorancia española del derecho consuetudinario.


L'arabisation va aussi se faire au travers de l'enseignement, je publierais bientôt une étude portant sur ce sujet.

Comme disait D. HART la société rifaine traditionnelle tel qu'elle existait au temps de la Ripublik était une acéphalie organisée, en gros une anarchie avec des lois. C'est pas exactement la même chose qu'une démocratie. Il n'y avais pas d'élus choisi librement par le peuple, mais des personnes qui par leur charismes leur courage leur age se distinguaient et pouvait imposer le respect c'est ce qu'on apellait les imqranen ou imgharen, le conseil qu'ils composaient s'apellait les Asht arbâin ou Ait arbâin. Quand les anciens me parlaient des Asht arbâin, je pensais qu'ils s'agissaient d'une bande de bandits ( les quarantes voleurs) qui raquetaient les villageois tellement ils inspiraient la crainte car ils avaient un pouvoir quasi de vie ou de mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 1406
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 34

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Jeu 30 Sep - 12:47

Je ne pense que tu as saisie les concepts de "société acéphale", d'anarchie et de démocratie.

Une société acéphale (=sans tête) signifie un mode de gouvernance sans chef. Ensuite l'anarchie équivaut généralement dans l'esprit d'une majorité de personne au désordre social causé par une absence d'autorité. Enfin la démocratie quant à elle est un système politique ou le peuple incarne et surtout décide des représentants de sa communauté ou alors il agit directement sur les décisions politique.

Comme tu peux le constater il n'y a pas de lien automatique entre ces concepts. D'autre part il est faut de penser que la société rifaine à travers l'histoire a eu une trajectoire linéaire et identique. Ainsi lorsque tu fais référence au temps de la "ripublik", dans l'esprit de la quasi totalité des rifains ce terme fait allusion à la période de l'histoire rifaine ou il y régnait un grand désordre social et qui précède l'instauration du pouvoir de amghar mohand khattabi. Mais comme le stipulait David Hart, cela est une vision rétrospective de cette ère. Le terme "ripublik" n'avait absolument pas cette connotation pour les gens de cette époque qui l'utilisaient seulement pour décrire le système politique pratiqué par les rifains. Le désordre social qui est apparu à cette époque est la conséquence du complot mené par l'espagne pour déstabiliser le Rif afin de coloniser plus facilement. Cette manipulation consistait à mettre en déroute le système judiciaire rifain, en court-circuitant le pouvoir de coercition de la tribu qui était en grande partie basé sur des peines d'amendes. Les sanctions délivrés par les "imgharen" n'étant pas respectés par les condamnés cela a entrainé bien évidement ce que souhaitaientt les espagnols, c'est à dire pousser les victimes à se faire justice eux mêmes et par la même occasion créer le chaos.

Toute cette série de vendetta a marqué à jamais le Rif, mais beaucoup de rifains ne connaissent pas la cause de ce drame et par conséquent ils l'imputent au condition sociale et au institution traditionnel de cette période. La propagande du makhzen a aussi contribué à conforter cette opinion avec cette idée conçue du "bled siba" qui n'existait en réalité qu'au yeux du makhzen. Dabid Hart pense que la ripublik résume la plus grande partie de l'histoire sociale du Rif, si tel est le cas alors il est inimaginable qu'une société puisse vivre durant des siècles dans un monde chaotique, au contraire c'est la preuve irréfutable que le mode d'organisation politique rifain était structuré et stable permettant un développement de la communauté.

Cette organisation politique était démocratique, puisque c'était le peuple qui décidé de ses représentants, ces élus avaient une durée d'exercice du pouvoir limité dans le temps et dans les moyens, les grandes décisions politique étaient toujours soumis à l'ensemble de la communautés lors d'assemblée (agraw), par conséquent le peuple était réellement souverain. C'est une réalité anthropologique constaté par tout les ethnologues qui ont étudié le fait social dans le Rif.

Enfin concernant la société acéphale qui aurait existé dans le Rif, je suis personnellement dubitatif de tel conclusion. Certains auteurs parlent d'acéphalie organisé, c'était peut être le cas à l'époque qui précédée la guerre du Rif mais cela n'a jamais été un mode de gouvernance constant de la société Rifaine. La majeur partie de l'histoire du Rif jusqu'au 17ème siècle au minimum avait à la tête de la nation un chef, c'est un fait historique indiscutable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tamazight.forumactif.com
rifublik



Messages : 79
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Mar 5 Oct - 10:18

Admin a écrit:
Je ne pense que tu as saisie les concepts de "société acéphale", d'anarchie et de démocratie.

Une société acéphale (=sans tête) signifie un mode de gouvernance sans chef. Ensuite l'anarchie équivaut généralement dans l'esprit d'une majorité de personne au désordre social causé par une absence d'autorité. Enfin la démocratie quant à elle est un système politique ou le peuple incarne et surtout décide des représentants de sa communauté ou alors il agit directement sur les décisions politique.

Comme tu peux le constater il n'y a pas de lien automatique entre ces concepts. D'autre part il est faut de penser que la société rifaine à travers l'histoire a eu une trajectoire linéaire et identique. Ainsi lorsque tu fais référence au temps de la "ripublik", dans l'esprit de la quasi totalité des rifains ce terme fait allusion à la période de l'histoire rifaine ou il y régnait un grand désordre social et qui précède l'instauration du pouvoir de amghar mohand khattabi. Mais comme le stipulait David Hart, cela est une vision rétrospective de cette ère. Le terme "ripublik" n'avait absolument pas cette connotation pour les gens de cette époque qui l'utilisaient seulement pour décrire le système politique pratiqué par les rifains. Le désordre social qui est apparu à cette époque est la conséquence du complot mené par l'espagne pour déstabiliser le Rif afin de coloniser plus facilement. Cette manipulation consistait à mettre en déroute le système judiciaire rifain, en court-circuitant le pouvoir de coercition de la tribu qui était en grande partie basé sur des peines d'amendes. Les sanctions délivrés par les "imgharen" n'étant pas respectés par les condamnés cela a entrainé bien évidement ce que souhaitaientt les espagnols, c'est à dire pousser les victimes à se faire justice eux mêmes et par la même occasion créer le chaos.

Toute cette série de vendetta a marqué à jamais le Rif, mais beaucoup de rifains ne connaissent pas la cause de ce drame et par conséquent ils l'imputent au condition sociale et au institution traditionnel de cette période. La propagande du makhzen a aussi contribué à conforter cette opinion avec cette idée conçue du "bled siba" qui n'existait en réalité qu'au yeux du makhzen. Dabid Hart pense que la ripublik résume la plus grande partie de l'histoire sociale du Rif, si tel est le cas alors il est inimaginable qu'une société puisse vivre durant des siècles dans un monde chaotique, au contraire c'est la preuve irréfutable que le mode d'organisation politique rifain était structuré et stable permettant un développement de la communauté.

Cette organisation politique était démocratique, puisque c'était le peuple qui décidé de ses représentants, ces élus avaient une durée d'exercice du pouvoir limité dans le temps et dans les moyens, les grandes décisions politique étaient toujours soumis à l'ensemble de la communautés lors d'assemblée (agraw), par conséquent le peuple était réellement souverain. C'est une réalité anthropologique constaté par tout les ethnologues qui ont étudié le fait social dans le Rif.

Enfin concernant la société acéphale qui aurait existé dans le Rif, je suis personnellement dubitatif de tel conclusion. Certains auteurs parlent d'acéphalie organisé, c'était peut être le cas à l'époque qui précédée la guerre du Rif mais cela n'a jamais été un mode de gouvernance constant de la société Rifaine. La majeur partie de l'histoire du Rif jusqu'au 17ème siècle au minimum avait à la tête de la nation un chef, c'est un fait historique indiscutable.


Salm khafek

Une société acéphale c'est une société sans pouvoir central, je pense que c'est que veut dire par là D. HART. Il existe des société en Afrique que l'on peut qualifiées d'acéphales puisqu'elles n'ont pas de gouvernement central bien qu'il y ai des chefs dans chaque village. Si D.HART a employé ce terme pour qualifié la société rifaine, c'est pour de bonnes raisons, je pense qu'il savait ce qu'il disait. On ne peut pas l'accusé de méconnaître son sujet lui qui a consacré une grande partie de sa vie à l'étude du Rif. Son œuvre colossale au sujet des Aith Wariagher en témoigne. Ce que dit D.HART a propos de la Ripublik tende à concorder avec les quelques témoignage que j'ai pu recueillir directement de la bouche des anciens. Comme je l'ai dit on devenait pas chef (amghar) par élection mais en gagnant le respect de différentes façons, la plupart du temps par des faits d'armes. C'est aussi ce que DHart nous explique.Il se peut que d'autre moyens aient existés auparavant mais comme tu le dit D.HART pense que le système qui prévalait durant la Ripublik existait en fait depuis des siècles. La vendetta a toujours existée et pas seulement en territoire rifain, ce qui est faux c'est de réduire la Ripublik uniquement à cet aspect. La Ripublik c'était aussi tout le système tribale segmentaire et son organisation politique, (liff, agraw, asht arbâin). Ce qui caractérise la période pré Ben Abdelkrim c'est surtout l'explosion de la violence interne en particulier de la vendetta, D Hart l'explique par la surpopulation qui se serait ajouté au manque de ressources, ainsi pour lui l'émigration rifaine en est une autre conséquence. Ton explication sur son origine est aussi plausible, mais si c'était le cas les Espagnols avaient une totale ignorance de l'esprit rifain car la haine de l’envahisseur allait prendre le dessus sur les querelles claniques. Et c'est ce qui arriva.
Ce qui pouvait paraître aux yeux de certain comme une société chaotique anarchique ( dans le mauvais sens du terme) n'était en fait qu'une société qui fonctionnait différemment avec ces propres codes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 1406
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 34

MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Mer 6 Oct - 9:31

Tu ne m'a pas compris ou alors je me suis mal exprimé.

Si le Rif était une société acéphale cela ne pouvait être que limité à une période donnée. Puisque tout au moins cette période débute au moment ou la dynastie allaouie (rachid) prend le pouvoir grâce aux Rifains, ensuite les Rifains vont prendre leurs distances avec cette dynastie sous les souverains suivants. Donc on est loin de dire que cela correspondant à une caractéristique fondamentale de la société traditionnelle Rifaine.

On ne peut pas expliquer les troubles qu'a connu le Rif à cette époque par un phénomène de surpopulation, car ce n'était pas le cas. D'autre part il y avait assez de terre cultivable pour tout le monde, mais par contre notre région connait un climat fluctuant avec de longue période de sécheresse. Ce phénomène a pu produire dans les populations du Rif un stress climatique qui est probablement un des facteurs qui ont produit des tensions à cette époque. Cependant, la principale raison est le complot espagnol.

Les personnes qui avaient la tâche de représenter et d'incarner un certain nombre de postes au sein de la communauté, étaient dans leur totalité élu par leur concitoyen. Bien évidemment ceux qui étaient choisis avaient un certain nombre de qualité humaine comme le charisme. Toutefois, cela ne suffisait pas généralement, car les individus qui étaient élu, l'étaient grâce à leur clan qui dominait les autres par le nombre élevé de mâle parmi eux, mais aussi grâce à l'étendue de leurs richesses (propriété, bestiaux...). Ce n'était pas plus ni moins ce que l'on retrouve à l'heure actuelle dans bon nombre de démocratie occidentale ou ceux qui sont élus font partie en majorité aux catégories socio-professionnelles les plus aisées.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tamazight.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)    Aujourd'hui à 1:26

Revenir en haut Aller en bas
 
LA POLÍTICA COLONIAL ESPAÑOLA FRENTE A LA JUSTICIA MARROQUÍ DURANTE EL PROTECTORADO DE MARRUECOS (1912-1956)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (Polémique ridicule) Mickey dans la ligne de mire des islamistes
» Romantisme dans S&S 2008, un sujet polémique?
» [SFR] Polémique suite à sur-facturation chez certains abonnés
» Aliens : Colonial Marines
» Projet scientifique : les insectes polénisateurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tamazight :: Culture et Civilisation :: Histoire-
Sauter vers: