Tamazight

Portail sur Tamazight
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LE COMITÉ DES DROITS ÉCONOMIQUES, SOCIAUX ET CULTURELS A CONCLU LES TRAVAUX DE SA SESSION DE PRINTEMPS SUR L'ALGERIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 1406
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 34

MessageSujet: LE COMITÉ DES DROITS ÉCONOMIQUES, SOCIAUX ET CULTURELS A CONCLU LES TRAVAUX DE SA SESSION DE PRINTEMPS SUR L'ALGERIE   Jeu 27 Mai - 22:57

Le Comité des droits économiques, sociaux et culturels a clos vendredi les travaux de sa quarante-quatrième session, qui se tenait à Genève depuis le 3 mai dernier, en adoptant ses observations finales concernant les rapports de la Colombie, de l'Algérie, de Maurice, du Kazakhstan et de l'Afghanistan, examinés durant la session.

Les versions intégrales de ces textes, dont un résumé figure ci-après, peuvent être consultées à Par ailleurs, le Comité recommande à l'Algérie de reconnaître la langue amazighe comme langue officielle.l'adresse suivante: http://www2.ohchr.org/english/bodies/cescr/cescrs44.htm (colonne de droite).

À l'ouverture de la session, le Comité a procédé à l'audition d'organisations non gouvernementales concernant la situation dans les pays dont les rapports seront examinés au cours de la session.

Observations finales

Dans ses observations finales sur les troisième et quatrième rapports périodiques de l'Algérie, le Comité se réjouit notamment que le taux de pauvreté ait été réduit de moitié depuis 2000 et que le taux de scolarisation au niveau du primaire ait augmenté de manière significative, pour atteindre 98% en 2007. Il note toutefois avec préoccupation que la corruption reste largement répandue, en dépit des efforts récemment déployés pour enrayer le phénomène. Par ailleurs, le Comité recommande à l'Algérie d'apporter de nouveaux amendements à la législation afin d'éliminer toutes les formes de discrimination contre les femmes. Il lui recommande également de prendre des mesures effectives pour réduire le taux de chômage des femmes et des jeunes, y compris par le biais de mesures spéciales temporaires. Il est en outre recommandé à l'Algérie d'entreprendre une étude urgente afin de déterminer si le salaire minimum actuel est suffisant et de prendre les mesures nécessaires pour assurer qu'il apporte aux travailleurs et à leurs familles un niveau de vie adéquat. D'autre part, le Comité se dit préoccupé que l'Algérie restreigne systématiquement les activités et actions des syndicats autonomes du secteur public, par le biais d'une ingérence administrative, policière et judiciaire. Il est en outre recommandé à l'Algérie de prendre des mesures afin d'assurer que les familles de personnes disparues aient un accès sans condition à la sécurité sociale, en particulier au régime de pension et aux prestations dues aux survivants et aux enfants. D'autre part, le Comité recommande à l'Algérie de réviser le Code de la famille afin d'assurer l'interdiction de la polygamie, l'abolition de l'institution de la tutelle maritale et la pleine reconnaissance par la loi de tout mariage conclu entre une musulmane et un non-musulman. Le Comité se dit préoccupé que la violence contre les femmes, y compris de la part des maris, continue d'être un problème largement répandu en Algérie.

Par ailleurs, le Comité se dit préoccupé par le fort taux de travail des enfants dans le pays, alors que les estimations évaluent à environ 300 000 le nombre d'enfants de moins de 16 ans qui travaillent en Algérie. Il réitère en outre sa profonde préoccupation face à la pénurie aiguë de logements dans le pays et face au nombre élevé - évalué à 1,2 million - de personnes vivant dans des taudis. D'autre part, le Comité se dit préoccupé que les personnes vivant dans les zones rurales rencontrent des difficultés considérables pour accéder aux soins de santé, en raison d'une répartition géographique inéquitable des praticiens et des centres de soins. Il est également recommandé à l'Algérie de prendre des mesures urgentes pour remédier aux disparités régionales en termes d'accès à l'éducation et de taux de scolarisation. Par ailleurs, le Comité recommande à l'Algérie de reconnaître la langue amazighe comme langue officielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tamazight.forumactif.com
 
LE COMITÉ DES DROITS ÉCONOMIQUES, SOCIAUX ET CULTURELS A CONCLU LES TRAVAUX DE SA SESSION DE PRINTEMPS SUR L'ALGERIE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Activer droits (résolu) mais chaînes non diffusées décodeur
» lecteur PDF droits d''installation - compte invité
» CONTRAT
» Droits perdus pendant les congés
» Droits de l'homme, Democratie, Politique et Nouvelles Technologies en RDCongo, Les congolais peuvent aussi inventer des applications ? ( Totala)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tamazight :: Général :: Actualités-
Sauter vers: