Tamazight

Portail sur Tamazight
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un agent du CNI veut soutenir l'indépendance du Rif.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1406
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 35

MessageSujet: Un agent du CNI veut soutenir l'indépendance du Rif.   Sam 4 Sep - 4:01

Le site web d'information andalous "Regiòn de Màlaga" a publié un article avec l'interview d'un agent du service de renseignement espagnol. Ce dernier recommande à son gouvernement d'appuyer les indépendantistes Rifains. Voici des extraits de l'article traduits en français :



L'équipe d'investigation de "Regiòn de Màlaga" s'est déplacée vers la capitale du Royaume pour interviewer un agent des services d'intelligence. Les conditions de l'entretien ont été établies pendant les semaines précédent la rencontre. Notre interlocuteur, expert dans le terrorisme islamique et de l'Afrique du Nord, a seulement accepté de répondre à des questions en relation avec le Maroc et le conflit avec Ceuta et Mritc (Melilla). Ceci en est la teneur :

[...]

Question : L'opinion publique espagnole n'arrive pas à comprendre ce qu'il y a derrière le conflit avec le Maroc - que le gouvernement nie. Y a-t-il quelque chose à voir avec la revendication marocaine de Ceuta et Melilla?

Réponse : En partie, -il sourit franchement- il faut tenir compte qu'une monarchie comme celle de Mohamed VI, théocratique et avec peu de liberté, a besoin d'un ennemi commun sur lequel on peut tout blâmer. Cet ennemi est l'Espagne. En outre, l'essence même de l'Etat du Maroc este basée sur ses conquêtes territoriales. Sidi Ifni, Sahara, Ceuta et Melilla, et après les Iles Canaries. Cependant, le vrai motif de l'actuel conflit a avoir avec le Sahara.

Q : C'est-à-dire que tout serait lié à l'ancienne ex-colonie, dont les habitants ne veulent pas être marocains, et non pas avec les mauvais traitement supposés de la police espagnole. Je me trompe?

R : Exactement. En plus, ce qui me surprend aussi c'est la grande ignorance de nos compatriotes au sujet du Nord du Maroc. Voyez-vous, il n'y a pas que les sahraouis qui ne veulent pas être marocains, il y a aussi les Rifains. Notez que le monde arabe n'a pas réussi à assimiler l'élément amazigh. Le père du roi actuel, les torturait, les assassinait, parce que ces héritiers d'Abdelkrim se battaient pour fonder une République du Rif et non pas pour le Maroc. La composante amazigh n'a pas été assimilé. De plus, le changement du responsable des Nations Unies pour résoudre le conflit du Sahara est la raison qui explique ce conflit. Tout répond au rêve marocain du Grand Maroc. Rappelons-nous comment le plan préconisé par Hassan II voulait s'approprier le Sahara, une partie de la Mauritanie, Ceuta et Melilla, une partie de l'Algérie, du Mali et même du Sénégal. En fin de compte, ils n'ont eu que le Sahara, pour la honte de l'Espagne.

[...]

Q : Pourrions-nous terminer l'entretien avec un message optimiste pour nos lecteurs ?

R : Mon ami, les optimistes sont par définition, des personnes mal informées. - Il sourit encore - Depuis longtemps, il y a des voix au sein du CNI qui essayent de convaincre nos politiques pour qu'ils soutiennent les mouvements indépendantistes au Maroc. Rifains, sahraouis, etc. Ce serait une bonne façon de renvoyer ce qu'ils font dans notre pays. Il faut garder à l'esprit qu'ils n'ont aucune opposition, il n'y a pas d'opinion publique libre. Et dans un conflit avec l'Espagne, peu importe le conflit dont nous parlons, ils n'ont personne à qui rendre compte.

Q : Mais l'appui de ces mouvements signifierait déstabiliser la région.

R : La région est déjà suffisamment déstabilisée. Pour gagner, il faut avoir la volonté de le faire, il faut miser fort sur les groupes qui sont contre le roi du Maroc, qui est un ennemi déclaré de l'Espagne. On ne peut pas toujours essayer de contenter tous le monde. Si nous soutenions ces groupes, nous maintiendrions les problèmes de l'Espagne éloignés. Il s'agit de la mise en œuvre d'un plan, qui existe déjà, mais que ni le PP ni le PSOE n'appliqueront jamais.

Q : De toutes façons, et si je vous ai bien compris, vous soutiendrez les amazighs et les sahraouis comme un moyen de déstabiliser la monarchie alaouite afin d'éloigner les problèmes de l'Espagne. Toutefois, la communauté internationale ne le permettrait pas - La France en tête - parce qu'ils considèrent que Mohamed VI est la meilleure garantie dans la lutte contre le terrorisme islamique.

R : Et vous l'avez bien dit, mais la communauté internationale est dans l'erreur. Regardez, dans tous les attentats perpétrés en Europe il y avait des ressortissants marocains, et cela sans mentionner la possible participation des services secrets de ce pays dans le 11-M. Le Maroc exporte aujourd'hui davantage de terroristes que quiconque et les islamistes radicaux campent à leur gré dans le pays voisin. Mohamed les tient à distance quand cela lui convient, mais le jour venu il les utilisera contre l'Espagne. Mais si nous soutenions les amazighs qui ont subi des agressions de toutes sortes, et pas seulement au niveau culturelle, et que nous profitons de la conjoncture pour essayer d'aider les groupes les plus modérés - la grande majorité - à l'Espagne, en tant que nation, jamais j'aurais à me préoccuper pour Ceuta et Melilla, ou de toute autre chose. Certes, il faut épauler le Rif pour qu'il soit une région stable, juste et où les droits de l'homme seront respectés.

Q : Et rendre la terre à ses propriétaires légitimes?

R : Bien sûr, parce qu'en plus le Rif et le Sahara Occidental n'ont rien à voir avec les arabes. L'Espagne, en soutenant la création de deux États, la République Sahraouie et celle du Rif, miserait sur deux États amis reconnaissant à vie. Il est question d'avoir une perspective à long terme. La France aurait sa zone d'influence au Maroc, et nous dans le nord de l'Afrique.

Q : Autrement dit, mort le chien, finie la rage.

R : Je n'aurais pas pu mieux dire. Le Maroc ne serait plus d'un trait de plume notre voisin. Le plan n'est pas aussi insensé qu'il n'y paraît et il y aurait nombreux pays arabes qui le soutiendraient. L'Algérie y compris, évidemment.

Q : Cependant, outre que vous reconnaissez la difficulté de mener à bien ce plan, nous avons également des liens qu'ont certains de nos politiciens avec la monarchie alaouite.

R : Je sais où vous vous voulez en venir. Et je vous l'accorde. Rappelez-vous comment Felipe Gonzalez passait à défendre les sahraouis d'être un grand allié des intérêts marocains. L'Espagne a été vendue, et nos dirigeants socialistes aussi. Beaucoup d'entre eux font des affaires au Maroc. Mais c'est un secret de polichinelle. Néanmoins, comme ils se sont vendus à d'autre, ils peuvent le refaire à nouveau - il me fait un clin d'œil -, de plus l'opinion publique serait également curieux de savoir comment certains partis politiques sont financés au Maroc.

Il se fait tard et mon contact du service de renseignement décide qu'il a assez parlé pour la journée. Il se lève, paie l'addition et après nous avoir cordialement salués, il pénètre dans la nuit de la montagne de Madrid.


source : http://regiondemalaga.net/not/385/marruecos_atacara_a_espanya/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tamazight.forumactif.com
 
Un agent du CNI veut soutenir l'indépendance du Rif.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [SONDAGE] Partage de connexion Internet HD2 + User Agent / Orange
» La vraie liberté ne consiste pas à faire ce qu'on veut...
» [User Agent] Opérateurs
» [AIDE] User agent HTC HD2 SFR, sur pc .
» [TUTO] User agent orange testé sur rom mattc Leo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tamazight :: Général :: Actualités-
Sauter vers: