Tamazight

Portail sur Tamazight
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L’amazighité à la lumière du dernier rapport des Nations Unis relatif à la discrimination raciale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 1406
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 35

MessageSujet: L’amazighité à la lumière du dernier rapport des Nations Unis relatif à la discrimination raciale   Dim 17 Oct - 1:38

Rabat, le 13 Octobre 2010
Communiqué de presse

L'Observatoire Amazighe des Droits et Libertés (OADL), la Confédération des associations du Nord du Maroc et le journal « Le Monde Amazigh »,organisant la conférence de Presse le Mercredi 13 octobre 2010 à 15h sous le thème « L’amazighité à la lumière du dernier rapport des Nations Unis relatif à la discrimination raciale», informent l’opinion publique de ce qui suit :


1) Le Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations unis a édité son dernier rapport le 27 Août 2010 concernant l’Etat marocain. Les observations et les conclusions finales des experts internationaux de ce comité sont d’une grande importance étant donné les préoccupations et les recommandations qui y sont stipulées. Le comité se dit préoccupé par certains aspects discriminatoires de la politique de l’Etat marocain et lui recommande de rendre ce rapport publique, recommandation que l’état marocain a totalement ignoré, portant ainsi atteinte au droit des citoyens à l’information.



2) Les conclusions de ce rapport, les nombreuses entraves pour une réelle intégration de l’amazighe, le retard et la régression constatés dans ce domaine, nous confirme que le slogan brandit par l’état sur la diversité culturelle et linguistique au Maroc ainsi que la reconnaissance de la composante amazighe, n’était en fait que de la poudre aux yeux pour que l’état puisse redorer son blason et renouveler sa légitimité au niveau international. Et les faits sont là.



a) La constitution marocaine ne reconnaît toujours pas l’Amazighe ni comme langue nationale ni comme langue officielle, ce qui entraîne par conséquent aucune garantie de sa protection quelques soient les textes ou les circulaires concoctés par les différents ministères. Dans le dernier rapport des Nations Unis, il est recommandé d’inscrire la langue amazighe comme langue officielle dans la constitution. (Article 11).

b) La mauvaise foi et l’absence de volonté politique de l’état ont engendré un retard considérable dans la généralisation de l’enseignement de l’Amazighe. Cette généralisation a non seulement prit beaucoup de retard, mais a reculé ou même stoppé dans certaines régions. Le traitement de ce dossier ira de la négligence, à la légèreté ou au mépris total. Arguments souvent avancé par les responsables : manque de ressources humaines ??? Plus de 15 000 enseignants ont été formés en amazighe par l’IRCAM mais seulement 5000 d’entre eux enseignent l’amazighe. Plus d’une centaine de nouveaux licenciés en Amazighe d’Oujda et Agadir (Juillet 2010) se retrouvent sans travail et se sont constitués en comité national des filières amazighes pour réclamer le droit au travail. Pendant ce temps là, dans certain organisme consultatif comme le Conseil Supérieur de l’enseignement, certains membres parlent même de consolidation de la langue arabe, du renforcement des langues étrangères, mais considèrent la langue amazighe comme un « frein pédagogique ».Tout est fait et continue à être fait pour retarder et faire échouer ce processus de généralisation.

c) Aucun respect des cahiers des charges de la Société SORIAD (2M) et de la SNRT (TVM) qui stipulent pourtant que 30 % des programmes culturels, informatifs, documentaires, artistiques et cinématographiques seront en langue amazighe, On assiste même à une régression. Les rares émissions amazighes qui y ont survécu, sont diffusées à des heures impossibles. Par contre, pour la Télévision amazighe (TV8), les responsables veillent de prêt à ce que les 30% consacrés à la langue arabe y soient respectés.

Quant aux radios nationales, la radio nationale amazighe n’est toujours pas captée sur l’ensemble du territoire et les autres radios publiques ou privées ne prennent aucunement en compte la diversité culturelle et linguistique de notre pays.

d) Malgré la circulaire du 29 Avril 2010 qui stipule qu’aucune interdiction ne doit frapper les prénoms amazighs, quelques fonctionnaires des bureaux d’enregistrement nationaux ou des ambassades du Maroc à l’étranger continuent de refuser les prénoms amazighs sous prétexte qu’ils sont « interdits » ou qu’ils n’en connaissent pas le sens. (Lyon Juillet 2010, Missour Septembre 2010). Une recommandation a été faite à cet effet dans le rapport des Nations Unis.

e) L’état marocain continue à utiliser des concepts qui exclut totalement la composante amazighe tel que « Maghreb Arabe »,Al Watan el Arabi », « Arabo-musulman »…concepts qui donnent le sentiment aux imazighens d’être étrangers chez eux.

f) Aucune transparence de l’état marocain en ce qui concerne la carte linguistique et culturelle du Maroc réclamée par les Nations unis, mais des réponses fuyantes où il est indiqué que le peuple marocain a une seule culture due à un "brassage ethnique.

g) L’acharnement obstiné des membres du groupe parlementaire du parti de l’istiqlal qui reviennent à la charge ces derniers jours quant à la proposition de loi concernant l’arabisation totale de la vie publique, faisant ainsi fi de toutes les décisions concernant l’Amazighité depuis 2001.

En négligeant le dossier amazighe et en revenant sur les acquis au lieu de les consolider, l’état marocain porte atteinte aux droits linguistiques et culturels des citoyens et ne continuera qu’à aller à l’encontre des recommandations des Nations Unis. Cette politique d'exclusion d’une grande partie du peuple marocain sera susceptible de faire perdre à l'état marocain toute sa crédibilité à l'intérieur comme à l'extérieur et mettra en péril la paix et la cohésion sociale dans ce pays.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tamazight.forumactif.com
 
L’amazighité à la lumière du dernier rapport des Nations Unis relatif à la discrimination raciale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louise ERDRICH - Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse
» LE DERNIER RAPPORT DE L’UNION EUROPEENNE SUR LES ELECTIONS:Les résultats des élections présidentielle et législatives de fin 2011 en République démocratique du Congo ne sont pas crédibles en raison de nombreuses irrégularités et fraudes
» “Vous voulez faire partir Kabila facilement, mais lui, il est venu au pouvoir avec le sang. On va vous éliminer tous. »/RAPPORT DE HUMAN RIGHT WATCH-22/12/2011
» NOUVEAU RAPPORT DE L’ONU ATTESTANT LA PARTICIPATION DU RWANDA A LA PRISE DE GOMA – EN ANNEXE DOCUMENTS PHOTOS
» Rubis du Mozambique, dernier rapport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tamazight :: Général :: Actualités-
Sauter vers: