Tamazight

Portail sur Tamazight
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 LE PRONOM D'OBJET DIRECT DE LA TROISIÈME PERSONNE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 1406
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 34

MessageSujet: LE PRONOM D'OBJET DIRECT DE LA TROISIÈME PERSONNE   Ven 25 Sep - 23:58

LE PRONOM D'OBJET DIRECT DE LA TROISIÈME PERSONNE


Je voudrais apporter quelque complément à ce travail :

A la page
72-73, il donne un exemple de phrase utilisée par les Ait Iznassen, je
ne sais si cela se dit réellement ainsi chez eux mais chez nous cela
est différent :

Ait Iznassen:
yessufegh-t > 'il l'a fait sortir'
yessufugh-it > 'il le fait sortir'

yezzenz-it > 'il le vend'

Ait Waryaghel:
i-ssufgh-it > 'il l'a fait sortir'
i-tssufugh-it > 'il le fait sortir'
i-tssufugh > 'il fait sortir'
i-ssufgh > 'il a fait sortir'

tssufughegh > 'je fais sortir'
tssufughegh-t > 'je le fais sortir'
tssufughed > 'tu fais sortir'
ntssufugh > 'nous faisons sortir' ... etc


i-zzenz-it > 'il l'a vendu'
i-zzenz > 'il a vendu'
i-znuz-it > 'il le vend'
i-znuza > 'il vend'


J'aimerais bien savoir si les autres tribus d'Arrif disent la même chose. En tous cas il y a une différence au niveau de la conjugaison avec le parlé des Ait Iznassen si ce qu'a rapporté Maarten Kossmann est juste.

------------------------------------

Dans son étude [p.73 ou 5], Maarten Kossmann avance pour le parlé Amazigh de Tamsaman (identique que celui des Ait Waryaghel) que la forme de la série B à deux variation à la 3ème personne du pluriel ceux qui est vrai mais d'après lui, ils auraient le même sens.

A mon avis cela n'est pas juste, leur sens est différent, si on reprend son exemple pour le contexte avec la particule "aq(r)a", on aurait :
aqa ten > les voila
aqa n > les voici

Pour les autres contexte qu'il cite la 2 et la 3, même si en français la traduction est identique lorsque on emploie l'une ou l'autre variante, en Tamazight il y a une nuance suivant qu'on utilise l'un ou l'autre. Si on reprend son exemple :

izr iten > il les a vus (on sait qui il a vu, les personnes sont bien déterminées, connues)

izr in > il les a vus (on sait pas vraiment qui il a vu)

Dans le contexte 6, il me semble qu'il y a une erreur dans l'exemple qu'il donne :

uwcigh-as-ent > je les leur ai donnés
uwci gh-as-ten > je les lui ai donnés

uwcigh-as-en > je leur ai donnés
uwcigh-as-t > je lui ai donnés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tamazight.forumactif.com
rifublik



Messages : 79
Date d'inscription : 27/06/2010

MessageSujet: Re: LE PRONOM D'OBJET DIRECT DE LA TROISIÈME PERSONNE   Ven 13 Aoû - 13:28

Admin a écrit:
LE PRONOM D'OBJET DIRECT DE LA TROISIÈME PERSONNE


Je voudrais apporter quelque complément à ce travail :

A la page
72-73, il donne un exemple de phrase utilisée par les Ait Iznassen, je
ne sais si cela se dit réellement ainsi chez eux mais chez nous cela
est différent :

Ait Iznassen:
yessufegh-t > 'il l'a fait sortir'
yessufugh-it > 'il le fait sortir'

yezzenz-it > 'il le vend'

Ait Waryaghel:
i-ssufgh-it > 'il l'a fait sortir'
i-tssufugh-it > 'il le fait sortir'
i-tssufugh > 'il fait sortir'
i-ssufgh > 'il a fait sortir'

tssufughegh > 'je fais sortir'
tssufughegh-t > 'je le fais sortir'
tssufughed > 'tu fais sortir'
ntssufugh > 'nous faisons sortir' ... etc


i-zzenz-it > 'il l'a vendu'
i-zzenz > 'il a vendu'
i-znuz-it > 'il le vend'
i-znuza > 'il vend'


J'aimerais bien savoir si les autres tribus d'Arrif disent la même chose. En tous cas il y a une différence au niveau de la conjugaison avec le parlé des Ait Iznassen si ce qu'a rapporté Maarten Kossmann est juste.

------------------------------------

Dans son étude [p.73 ou 5], Maarten Kossmann avance pour le parlé Amazigh de Tamsaman (identique que celui des Ait Waryaghel) que la forme de la série B à deux variation à la 3ème personne du pluriel ceux qui est vrai mais d'après lui, ils auraient le même sens.

A mon avis cela n'est pas juste, leur sens est différent, si on reprend son exemple pour le contexte avec la particule "aq(r)a", on aurait :
aqa ten > les voila
aqa n > les voici

Pour les autres contexte qu'il cite la 2 et la 3, même si en français la traduction est identique lorsque on emploie l'une ou l'autre variante, en Tamazight il y a une nuance suivant qu'on utilise l'un ou l'autre. Si on reprend son exemple :

izr iten > il les a vus (on sait qui il a vu, les personnes sont bien déterminées, connues)

izr in > il les a vus (on sait pas vraiment qui il a vu)

Dans le contexte 6, il me semble qu'il y a une erreur dans l'exemple qu'il donne :

uwcigh-as-ent > je les leur ai donnés
uwci gh-as-ten > je les lui ai donnés

uwcigh-as-en > je leur ai donnés
uwcigh-as-t > je lui ai donnés

Je suis pas un grand expert de la grammaire mais es ce normal que tu ne fasse de distinction entre les pronom masculin et pronom feminin ?

exemple;
izzenzit , il l'a vendu ( il a vendu la vache)
izzenzith, il l'a vendu (il a vendu le veau)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Messages : 1406
Date d'inscription : 04/09/2009
Age : 34

MessageSujet: Re: LE PRONOM D'OBJET DIRECT DE LA TROISIÈME PERSONNE   Sam 14 Aoû - 17:29

C'est juste une question de transcription, voici un commentaire que j'avais écris dans un autre sujet et qui répond au point que tu as soulevé.

Je rajouterai une autre particularité concernant la prononciation des consonnes "d, t, g, k, b", elles peuvent être aussi occlusives si elles sont à proximités de consonne tel que "n,l, ...", mais aussi si c'est un emprunt à l'arabe (ex: kiteb = livre).

Admin a écrit:
Azul

C'est en partie vrai ce que tu dis, par exemple si on devait retranscrire le prénom "pako" qui est courant au Rif, alors avec les néotifinagh marocain cela serait impossible car ils n'ont pas de lettre pour "p" et "o"!

La raison à cela, c'est qu'ils ont établi une sorte d'alphabet qui correspondrait au système phonologique primitif du Tamazight. Ainsi, il considère que la voyelle "o" serait la mutation de "u" par assimilation, et que "p" est soit un emprunt ou alors une déformation de "b" tendu.

Quant au phonème "v", là aussi il considère que c'est la spirantisation de "b". Cette spirantisation à lieu aussi pour d'autre consonne tel que "d, t, g, k", alors "v" correspond à "b" et donc il faut le retranscrire par "b".

Exemple: avrid = abrid = route
vava = baba = père


D'autre part lorsqu'une de ces consonnes "d, t, g, k, b" est occlusif, alors cela signifie que c'est une tendue.

Exemple: ekk = passe
egg = fait
a(r)bbu = porte sur le dos
ittett = il mange
tameddit = le soir

Par conséquent comme tout ces phonèmes (d, t, g, k, b) non-tendu sont spirant alors il est inutile d'avoir une transcription strictement phonétique, ainsi "v" sera retranscrit par "b" car il n'y a pas de risque de confusion.

Exemple : cci-t = mange-le
cci-tt mange-la


Voici une étude sur le sujet : http://www.centrederechercheberbere.fr/tl_files/doc-pdf/notation.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tamazight.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE PRONOM D'OBJET DIRECT DE LA TROISIÈME PERSONNE   Aujourd'hui à 7:07

Revenir en haut Aller en bas
 
LE PRONOM D'OBJET DIRECT DE LA TROISIÈME PERSONNE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Atelier de déco sur direct 8 (TNT)
» comment découper un objet ou une personne avec gimp 2 svp?
» Direct Star
» Anne DENIS - Direct 8 - 12 et 14 09 2006
» 24h de safran en direct

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tamazight :: Tamazight :: Grammaire-
Sauter vers: